Travaux et Rénovation

Comment remplacer un vieux parquet ?

Au fil des années, le parquet s’use et s’endommage. Au bout d’un certain temps, il convient donc de le rénover ou de de le changer. En fonction de l’état de l’ancien parquet, vous pouvez vous débarrasser complètement de ce dernier ou mettre un nouveau revêtement dessus comme du parquet flottant ou du vinyle. 

Les avantages du parquet massif

Si vous devez changer votre ancien parquet, faites le choix du parquet massif :  il est non seulement plus beau que le parquet flottant et vinyle, mais il est également plus solide et durable dans le temps tout en étant aussi simple de nettoyage et hygiénique.

Le parquet massif donne du cachet et du charme à un logement ou à une pièce et son prix est accessible. Dans tous les cas, c’est toujours un bel argument lors de la vente, car il apporte une réelle valeur ajoutée.

Pourquoi enlever un parquet ancien ?

Vous pouvez avoir plusieurs raisons de vouloir changer votre parquet, certaines purement d’ordre esthétique comme l’envie de refaire la décoration d’une pièce ou d’autres plus impératives, comme lorsque votre parquet a subi un dégât des eaux. Voici quelques-unes des raisons pouvant motiver le remplacement d’un parquet ancien:

  • Votre parquet est fortement abimé : il est usé par les passages répétés ou a été complètement rayé par les chaussures ou par les pieds des meubles.
  • Votre plancher peut avoir été mal posé : il bouge quand on marche dessus.
  • Il présente par endroits des gonflements et des déformations de son revêtement : cela survient surtout après un dégât des eaux important. Dans ce cas, il convient de le changer entièrement ou partiellement selon la surface du plancher abîmé.
  • Votre parquet présente une mauvaise isolation en dessous, un problème au niveau des lambourdes ou encore une gêne acoustique. Dans ce cas, il convient surtout de le déposer, puis de solutionner le problème avant de le remonter.
  • Ou tout simplement une envie de faire une rénovation du sol afin de changer de déco !

Peut-on poser un nouveau parquet sur un vieux parquet ?

Si votre vieux parquet est encore en bon état, pourquoi l’enlever ? Vous pouvez tenter une rénovation pour lui donner une seconde jeunesse.

poser un parquet en vinyle sur un vieux parquet
Vous pouvez poser un parquet en vinyle sur un vieux parquet © DepositPhotos

Vous pouvez également poser directement dessus un parquet flottant ou un revêtement vinyle. Vous obtiendrez ainsi rapidement un sol neuf !

Comment changer le parquet ?

Les travaux de remplacement d’un parquet ne sont pas forcément très complexes à réaliser. Au contraire, si vous êtes un peu habile de vos mains, cela peut se faire assez facilement, mais en plusieurs étapes.

enlever un parquet ancien
Utilisez un pied de biche pour enlever un parquet ancien © DepositPhotos

Comment déposer un parquet massif ?

Tout d’abord, vous devez retirer les plinthes. 

Pour déposer un parquet massif ancien : Si ce revêtement est collé ou cloué, il vous faudra un pied de biche afin d’enlever les lames sans les casser. Si les lames sont en bon état et que vous voulez les replacer ultérieurement, numérotez-les au dos à l’aide d’un marqueur ou d’une craie au fur et à mesure que les enlevez.

Commencez à enlever une première lame en partant d’un côté de la pièce. Puis décollez ou déclouez les suivantes en faisant levier délicatement avec votre pied de biche.

Arrachez enfin les pointes restantes sur les lames et sur les lambourdes.

Comment poser les lames d’un nouveau parquet massif sur lambourdes ?

Avant de commencer, prenez quelques lames pour vous créer une plateforme de travail confortable sur les lambourdes.

  • Posez la première rangée de lames depuis un angle de la pièce, parallèle au mur et en laissant un joint de 1 cm depuis ce dernier.
  • De la même manière, en bout de rangée, coupez la dernière lame afin de laisser un joint de 1 cm entre son extrémité et le mur.
  • Pour les rangées suivantes, posez les lames en quinconce afin que les joints ne se chevauchent pas.
  • Les joints entre les lames doivent tomber sur une lambourde. Il faut donc retailler au moins la première lame. Si l’espacement entre les lambourdes est en rapport avec la longueur des lames, vous aurez moins de coupes à réaliser.
  • Clouez les lames avec des pointes deux fois plus longues que l’épaisseur des lames. Positionnez ces pointes à environ 2cm du bord des lames : elles doivent également bien prendre la lambourde.
  • Emboitez les lames suivantes afin qu’elles soient parfaitement jointes aux précédentes. Un serre-lames peut-être ici utile. Autrement, vous pouvez utiliser une chute ou une lame ayant un défaut que vous insèrerez dans la rainure de la lame à serrer puis vous tapoterez dessus avec un maillet.
  • Pour la toute dernière rangée de la pièce, vous devrez probablement retailler les lames sur toute leur longueur à la juste dimension. Prévoyez ici encore 1 cm d’écartement avec le mur. Pour faciliter l’insertion des lames, n’hésitez pas à supprimer la lèvre inférieure de sa rainure sur l’ensembles de la dernière rangée.

A lire aussi sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page