Equipement

Comment changer soi-même un robinet d’évier ?

Evier de la cuisine, lavabo ou douche dans la salle de bain, extérieur, les robinets sont partout et ils peuvent rencontrer de nombreux problèmes. Un débit qui diminue, des fuites qui s’installent, ou une allure franchement dégradée ? N’attendez pas, vous serez surpris de constater qu’il est en fait assez simple de changer un robinet. Si vous êtes un bricoleur débutant, il vous suffira de quelques outils et de suivre ce pas à pas.

Préparer le remplacement d’un robinet de cuisine

Avant de commencer les travaux, assurez-vous d’avoir tout le matériel nécessaire pour remplacer votre vieux robinet. Contrôlez donc votre caisse à outils ou rendez-vous en magasin de bricolage afin d’avoir à portée de main l’ensemble des outils suivants :

  • Un robinet / mitigeur / mélangeur thermostatique neuf : vérifiez la longueur et le diamètre de sortie des flexibles fournis pour éviter les mauvaises surprises.
  • Une bonde neuve si vous souhaitez tout changer.
  • Un jeu de clés plates, clés à pipes, clés à tubes.
  • Une clé à molette et/ou une pince multiprise.
  • Une boite de joints d’étanchéités.
  • Un rouleau de ruban téflon.
  • Chiffons et serpillères.
  • Un seau.

Vous avez tout ? Vous allez pouvoir procéder au remplacement de robinet sans plus tarder.

Comment démonter un vieux robinet de cuisine ?

La première étape consiste à retirer le vieux mitigeur ou le robinet avec douchette de votre évier en commençant par couper l’eau sur l’ensemble du réseau de plomberie de la maison ou à minima les vannes d’arrêts situées en amont de la pièce où vous intervenez.

Ouvrez toujours les robinets ensuite, ne serait-ce que pour vérifier que l’eau n’arrive plus, mais aussi pour vidanger les tuyaux et évacuer la pression.

comment démonter un robinet de cuisine
Pour démonter ce robinet de cuisine, il a suffi de dévisser les flexibles d’arrivée d’eau froide et chaude © DepositPhotos

 Sous l’évier, desserrez le tuyau d’arrivée d’eau chaude puis celui de l’eau froide, ou inversement, cela n’a aucune importance. Assurez-vous de bien tenir les tuyaux en cuivre avec la pince multiprises afin de ne pas les endommager, surtout si vous devez forcer un peu sur le pas-de-vis avec la clé à molette. Sa réparation nécessiterait l’intervention couteuse d’un plombier, réduisant à néant tous vos efforts actuels pour faire des économies !

Enlevez les vieux joints et grattez les résidus éventuels de calcaire. Les robinets standards sont vendus avec des flexibles neufs, prêts à être réinstallés et généralement pourvus de joints intégrés.

Dévissez la bonde sous l’évier ou le lavabo. Nettoyez-la si vous ne prévoyez pas de la remplacer, c’est à votre convenance. C’est un accessoire de plomberie pas cher, il est souvent préférable de repartir si une installation totalement neuve pour être tranquille durablement. Il ne vous reste qu’à desserrer les écrous qui tiennent le robinet mitigeur en position puis à tirer vers le haut pour l’enlever totalement. Détartrez, nettoyez et séchez toute la zone avant de poursuivre.

À noter que si vous travaillez dans une douche ou une baignoire pour remplacer un mitigeur thermostatique mural ou posé, vous n’aurez pas de flexibles, mais directement deux écrous correspondant aux raccords d’eau chaude et d’eau froide et servant de support au robinet. Le remplacement est encore plus simple car le système de vidange est entièrement indépendant et l’accès est souvent beaucoup plus pratique. Vous devrez toutefois penser à ajouter un joint d’étanchéité.

Mettre en place le nouveau mitigeur

Gardez autour de vous l’outillage et les différents éléments neufs et/ou nettoyés à remettre en place. Préparez la nouvelle robinetterie avec les tiges filetées et flexibles. Glissez-les dans le trou et posez le corps du robinet d’évier à son emplacement. Sous le plan de travail, insérez le joint de robinet puis la plaque de maintien en butée, sans serrer.

Il faut maintenant visser le flexible (ou l’écrou pour les robinets mitigeurs thermostatiques des douches) sur le raccordement d’eau chaude et froide. Ne vous trompez pas, le chaud est généralement à gauche et le froid à droite, des témoins de couleurs, bleu et rouge, peuvent également être présents sur la tuyauterie pour vous aider. Serrez sans forcer, le joint doit faire contact sans se retrouver complètement écrasé.

Une fois ceci fait vous pouvez ajuster la position de la tête du robinet et finir les serrages. Remettez en place la bonde et la tige associée et vérifiez que tout est bien raccordé vers la canalisation d’évacuation. Séchez la zone de travail afin de pouvoir identifier la moindre fuite.

Fermez les robinets puis rouvrez la vanne d’eau. Vérifiez vos raccords de plomberie, il est important d’ouvrir le robinet d’eau et même d’effectuer un remplissage du lavabo puis de laisser s’écouler pour être certain qu’aucune goutte ne perle nulle part ! Si c’est le cas, procédez aux ajustements nécessaires, soit en serrant un peu plus soit en ajoutant un peu de bande téflon sur les pas de vis. Attention, pour cela, vous devrez refermer l’alimentation d’eau, pour redévisser complètement !

Votre changement de robinet est désormais terminé ! Il est toujours conseillé de placer un mousseur afin de faire des économies d’eau. Pensez à le démonter régulièrement et à le faire tremper dans du vinaigre blanc pour enlever le tartre. Faites attention à certains produits anti-calcaire chimiques qui peuvent endommager la surface chromée et ternir l’acier inoxydable. La robinetterie neuve reste facile à nettoyer si vous le faites régulièrement et surtout si vous séchez bien !

A lire aussi sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page