Equipement

Pellets, granulés de bois : Comment faire face à la pénurie ?

Les granulés à bois, appelés aussi pellets, sont utilisés dans des poêles à granulés pour se chauffer. Moins chers que les autres combustibles, comme le gaz ou l’électricité, ils sont aussi plus pratiques à manipuler que les bûches de bois car ils sont généralement vendus en sacs de 15kg. Mais les tarifs ont fortement augmenté ces derniers mois et il est difficile de s’approvisionner. Pourquoi les pellets sont-ils aussi chers et comment faire face à la pénurie de granulés à bois ?

Pourquoi les pellets sont-ils aussi chers ?

Depuis le début de l’été 2022, le prix des pellets a fortement augmenté. Alors que le prix du sac de 15 kg de granulés de bois était vendu en moyenne entre 5€ et 7€ l’unité à l’automne 2021, 1 an plus tard, ce prix se situe désormais entre 8€ et 12€.

Pourquoi le prix des pellets augmente autant ?

Le contexte économique

A cause de la guerre en Ukraine, les pays de l’Union européenne, dont la France, ont pris un wagon de sanctions économiques contre la Russie. En représailles, ce dernier a fortement réduit l’approvisionnement en gaz dont il faisait bénéficier les pays occidentaux. Les importations de gaz russe représentaient ainsi en 2021 17% des importations gazières de l’Hexagone.

pourquoi le Pellet augmente autant
Pourquoi le Pellet augmente autant ? Il est soumis au jeu de l’offre et de la demande et subit de plein fouet l’inflation. © DepositPhotos

Une demande de pellets trop forte par rapport à l’offre

Ce climat anxiogène, favorisé par les annonces du gouvernement mettant en garde contre de possibles coupures et rationnements d’électricité pour l’hiver 2023, a poussé les consommateurs à trouver des alternatives au gaz et à l’électricité pour se chauffer, et en particulier à stocker de plus grandes quantités de pellets.

Les commandes pour ce combustible ayant fortement augmenté, les prix à la tonne ont explosé car les fabricants ont été pris de court : leurs capacités d’approvisionnement n’ayant pas été relevées en prévision de l’augmentation de la demande.

Afin que le prix des pellets baisse, il faudrait maintenant que les commandes retrouvent un niveau normal ou que les livraisons de pellets puissent être rationnées comme c’est le cas pour les carburants dans de nombreuses stations-services.

Si vous ne souhaitez pas payer vos pellets au prix fort, il existe des alternatives.

Fabriquer des pellets soi-même

Faire ses pellets soi-même est possible, à condition de disposer du matériel de base et de l’outillage.

Le matériel de base

Il existe trois sortes de granulés à bois :

  • Les pellets en feuillus (chêne, châtaignier ou acacia),
  • Les granulés en bois résineux (mélèze, épicéa, cèdre, pin, sapin),
  • Et les pellets mixtes (80 % de bois résineux et 20 % de résidus de bois feuillus, ou l’inverse).
comment fabriquer des pellets soi-même
Il est possible de fabriquer soi-même des pellets à base de sciure de bois résineux (gauche), de chêne (centre) ou de chanvre (droite) © DepositPhotos

Les résidus en bois résineux ont l’avantage d’être plus économiques, et de moins encrasser les poêles. Ce sont de très bons combustibles.

Pour une fabrication de granulés de qualité, il est indispensable de respecter certains éléments :

  • Récupérer la bonne matière première dans des scieries ou des industries de transformation de bois (parqueterie, menuiserie, etc.)
  • Avoir le matériel adéquat : un broyeur à branches ; un hygromètre pour évaluer le taux d’humidité du bois.
  • Broyer finement, sécher ce bois pour le compresser avec une presse à pellets.

Ainsi, vous économiserez de l’argent, même si le matériel de base demande un certain investissement et d’avoir suffisamment de place pour installer l’équipement.

La fabrication de granulés à bois en trois étapes

  1. Le broyage : il faut broyer le bois une première fois à l’aide du broyeur à branches équipé d’une grille de calibrage. Cela permet de produire du broyat adapté à la presse à pellets. Broyer une seconde fois le bois pour obtenir des dimensions appropriées.
  2. Le séchage : l’hygromètre servira à vérifier le taux d’humidité. Le bois doit être sec pour être compressé. Le degré d’humidité optimal doit se situer entre 10 % et 14 %.
  3. La transformation : introduire les résidus de bois dans la presse pour les transformer en granulés.

Si fabriquer des pellets soi-même semble onéreux et compliqué, il existe une autre solution.

Faire face à la pénurie de granulés de bois en les remplaçant par du chanvre

L’idée d’utiliser du chanvre vient du Canada et se répand en Europe. La tige du végétal est traitée sans additifs chimiques qui pourraient altérer la qualité du produit fini.

D’un point de vue écologique, le chanvre, qui se replante et se cultive tous les ans, est une alternative intéressante à la déforestation liée aux besoins en chauffage. De plus, cette plante produit très peu de cendres, n’est pas corrosive et fournit un taux élevé de chaleur.

Le chanvre est aussi moins polluant que le bois. Enfin, son exploitation est peu coûteuse. Les granulés de chanvres’adaptent aux poêles déjà sur le marché, il n’est pas nécessaire de remplacer son appareil à combustion.

Qu’on choisisse de les remplacer par du chanvre ou de fabriquer des pellets pour faire face à la pénurie de granulés à bois, ces deux options sont écologiques. Un investissement de départ sera nécessaire pour bien s’équiper, mais la garantie d’être chauffé tout l’hiver sera assurée !

A lire aussi sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page