Travaux et Rénovation

Comment rénover une toiture en lauze ?

Les toitures en lauze font partie intégrante du patrimoine architectural de notre pays. Dans certaines régions montagneuses, elles sont encore nombreuses et font le charme de nos villages authentiques. Pourtant, leur restauration pose un double défi, celui du prix élevé de ces pierres d’exception d’une part et leur poids important d’autre part. Faut-il les remplacer par des ardoises, bien plus légères et moins chères que les lauzes ?

Où trouve-t-on de la lauze en France ?

Les lauzes sont de grandes pierres plates et épaisses provenant de roches schisteuses. Bien avant d’utiliser l’ardoise moderne, dans les régions où existaient des gisements importants, ces pierres étaient extraites de carrières afin d’être posées à cru sur la charpente. Les toitures en lauze couvraient aussi bien des maisons que des bergeries ou des granges.

De nos jours, les toitures en pierre de lauze sont encore assez courantes : c’est notamment le cas en Dordogne, en Aveyron, à proximité du parc régional des volcans d’Auvergne, dans les Pyrénées ou encore dans les Alpes.

Les avantages des lauzes

Les lauzes sont très résistantes. Même s’ils subissent les aléas du temps, les toits en lauze ont une durée de vie de plusieurs dizaines d’années sans problème.

Les inconvénients des lauzes

Le poids d’une toiture en lauze est énorme. Il faut souvent compter plus de 200 kg au m². Afin de soutenir cette masse importante, la charpente doit donc être très solide. Si elle faiblit, le toit s’effondre sous son poids. Si les fixations des lauzes s’usent, les pierres glissent les unes sur les autres et une partie ou parfois l’ensemble de la couverture suit.

toit en lauze durée de vie
Un toit en lauze a durée de vie importante. Le problème principal nécessitant une rénovation vient d’un poids trop important. © C.Alleva

Les lauzes restent également des matériaux d’exception, qu’il est de plus en plus difficile de trouver. Neuves, ces pierres épaisses sont en effet beaucoup plus chères que l’ardoise.  Il est encore possible d’en trouver chez certains fournisseurs de lauze à l’étranger ou dans de rares carrières locales. On trouve aussi des lots de seconde main à acheter sur le bon coin à des prix plus abordables. Ils sont mis en vente par des propriétaires ayant fait le choix de remplacer la lauze par de l’ardoise ou de la tuile en terre cuite lors de la restauration de leur toiture.

Comment s’effectue la pose de lauze en toiture ?

Les lauzes sont posées sur une assise en voliges directement clouées sur les chevrons de la charpente.

Afin de renforcer l’étanchéité du toit, on recouvre ensuite l’ensemble des voliges d’un feutre bitumé avant de mettre les lauzes.

Les lauzes sont enfin posées par recouvrement, de bas en haut. Sur les toits présentant une pente de plus de 25%, elles sont clouées sur la volige ou chevillées si le support est bétonné. Elles sont aussi parfois scellées au mortier entre elles, notamment dans le cas d’une restauration. C’est leur chevauchement qui assure l’étanchéité du toit.

Quelle charpente pour un toit en lauze ?

Pour restaurer une toiture en lauze, il faut déposer l’ensemble des pierres. Selon l’âge du toit, parfois moins de 30 % des lauzes d’origine sont récupérables.

Ce chantier de restauration donne l’occasion de renforcer la charpente car, plus que l’usure des pierres, le principal problème des toits en lauze sur les bergeries ou les granges laissées à l’abandon ou sans entretien provient de fragilités apparues au niveau de la charpente.

Si la charpente est très ancienne, elle doit souvent être entièrement traitée et consolidée. A cette occasion, les voliges doivent aussi être souvent entièrement remplacées.

Ce type de chantier exige des compétences : il faut donc faire appel à un charpentier-couvreur spécialisé.

A lire aussi sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page