Travaux et Rénovation

Isolation d’une maison ancienne : Par où commencer ?

L’économie d’énergie tient une place importante dans la politique contre le réchauffement climatique actuel. Le chauffage individuel et les déperditions de chaleur sont en effet responsables d’une partie des émissions de gaz à effet de serre.

Depuis l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants, les travaux de remplacement ou de rénovation qui concernent l’isolation d’une maison ancienne, son chauffage ou la production d’eau sanitaire, sont encadrés.

L’objectif de ce texte de loi est d’imposer des performances minimales en termes d’économies d’énergie et de réduction d’émissions de gaz à effet de serre.

Rénovation de l’isolation d’une maison ancienne

Si votre maison a été construite avant 1974 et qu’elle n’a jamais fait l’objet de travaux d’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur, les déperditions thermiques sont importantes et proviennent :

  • Prioritairement du toit (25 à 30 %)
  • Des murs en bloc ou en briques (20 à 25 %)
  • De la ventilation et des courants d’air (jusqu’à 25 %)
  • Des portes et fenêtres (jusqu’à 15%)
  • Du plancher du rez-de-chaussée et d’éventuels défauts de construction. (10%)

On le voit : les ¾ des pertes d’énergies proviennent du toit, des murs et de problèmes de calfeutrage.

Dans une maison ancienne, l’isolation de la toiture doit donc figurer parmi les travaux de rénovation prioritaires, suivis de près par l’isolation des murs anciens, puis par le calfeutrage et l’amélioration de la ventilation.

Au final, l’économie réalisée est de loin supérieure au coût de remplacement de la chaudière.

D’autant plus que votre projet peut faire l’objet des aides financières prévues par le plan isolation à 1€ mis en place par le gouvernement.

Habitation des années 1980 : l’isolation s’améliore

Si votre maison a été construite dans les années 1980, son confort thermique a mieux été pensé mais il reste perfectible. Même si le volume global des pertes et consommations d’énergie est à la baisse, les causes sont identiques.

Des travaux d’amélioration peuvent donc aussi être menés. Vous pouvez par exemple refaire l’isolation des combles avec des isolants de plus grande épaisseur. Vous pouvez également changer les fenêtres pour avoir du double ou triple vitrage.

Vous pouvez aussi revoir l’isolation thermique des murs par l’intérieur et améliorer celle des murs par l’extérieur en les protégeant d’une seconde peau.

Maison des années 1990 et 2000 : améliorer les appareils de chauffage

Si votre maison a été construite dans les années 1990 et 2000, sa résistance thermique est plus maîtrisée. Mis à part un effort sur les portes et fenêtres pour atténuer les ponts thermiques si elles ne sont pas déjà en double ou triple vitrage, il n’est plus forcément prioritaire d’agir sur l’isolation.

Il devient plus rentable et plus efficace d’agir sur le système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Ces appareils ont considérablement progressé au niveau de leur consommation d’énergie. Côté chauffage, vous pouvez moderniser la cheminée avec un foyer fermé. Il offre un rendement bien supérieur au foyer ouvert.

Vous pouvez même faire le choix de vous tourner vers les énergies renouvelables : panneaux solaires pour la production d’eau chaude, géothermie…

Trouver de l’information et de l’aide

Quel que soit votre projet, ne restez pas seuls : faites-vous aider ! Savez-vous par exemple que les collectivités départementales, en appui sur l’Etat, ont œuvré à la mise en place de l’ADIL, l’agence départementale d’Information sur le Logement. Cette agence a pour mission l’information, le conseil et l’accompagnement du public.

Les professionnels qui y travaillent peuvent vous aider à vérifier que votre entrepreneur respecte bien les exigences de la réglementation en vigueur, en particulier au niveau de la résistance thermique minimale au niveau de l’isolation des murs, des toitures, des planchers et des portes et fenêtres.

A lire aussi sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page